Jeannine et Dominique Minchelli, la succession d’une famille hors norme

 

D'une famille unique à un lieu intemporel

Dominique, qui a le plus hérité des traits de son père Jean, parmi les trois frères Minchelli, a succédé officiellement à sa mère, Jeannine à la tête du restaurant Le Duc, qui a fêté ses 50 ans en mars dernier.

Jean Minchelli, le fondateur du Duc, était un grand visionnaire et un innovateur, celui qui a mis sur sa carte des poissons crus à l’aube de la nouvelle cuisine, du jamais vu dans la France de 1967. Le carpaccio de coquilles Saint-Jacques aux tranches de truffe ou le tartare de bar et saumon sont devenus emblématiques depuis et ont fait la renommée de la maison universellement.

Pour pouvoir offrir des poissons de la meilleure qualité, Jean allait tous les matins au marché des Halles choisir ses produits lui-même. Puis dès qu’il rentrait au restaurant, il échangeait ses bottes en caoutchouc et son habit de marché contre son élégant tailleur Smalto et attendait ses premiers clients du déjeuner. Il était toujours d’un professionnalisme et d’une élégance irréprochables pour répondre à son exigeante clientèle, qui comptait parmi tant d’autres, François Mitterand, Jean-Paul Belmondo, Charles Aznavour ou encore Catherine Deneuve.


Après le décès de Jean en 1992, son épouse Jeannine reprend les rênes en s’efforçant de garder l’esprit de la maison exactement comme son mari l’avait voulu, mais avec, bien sur, son charme lumineux en plus et tout le soutien de l’équipe et des fidèles du restaurant. Sa présence discrète éclaire depuis l’ambiance chaleureuse de la salle aux murs d’acajou.

Le Duc est ainsi resté inchangé, pendant 25 ans, et durant toute cette période, Dominique était là pour accompagner Jeannine et la soutenir. Dominique est attaché à cette maison intemporelle et bien évidemment à sa mère, mais dans cette continuité, il souhaite rajeunir la maison, et il a de grands projets.

Son début de carrière à la tête du Duc sera peut-être marqué par le fameux steak aux huitres. Un plat mémorable (de la viande au Duc, tout de même !) qui figurait sur la carte du Duc il y a plus de 30 ans et qui reviendra glorieusement en cette fin d’année. C’est un joli hasard qui a voulu cela ; alors que Dominique dinait un soir dans un restaurant, il s’avéra que ses voisins de table étaient d’anciens habitués du Duc. Et Ils évoquèrent parmi tant de souvenirs merveilleux ce plat délectable qu’était le steak aux huitres. Dominique, retournant au Duc demanda à son chef, Pascal Hélard, cuisinier au Duc depuis 1984, de reproduire cette recette oubliée pendant près de 30 ans.

Ce plat exquis consiste en un tendre filet de bœuf saignant, incisé, dans lequel sont fourrées des huitres entières, légèrement pochées, le tout dans une sauce crémeuse au cognac. Comme un Rossini de la mer ou la quintessence du plat gourmand, qui perpétue l’esprit de l’essentiel et la modernité du Duc et sa famille depuis toujours.

Restaurant Le Duc

243 boulevard Raspail

75014 Paris