Lecture: Les repas d’Edo représentés par l’ukiyo-é, par Ayano Hayashi.

Ce qu'on aime à Edo.

 

L’époque d’Edo du Japon (1603-1868) représente la prospérité et la volupté, où la vie épicurienne était plus que jamais célébrée. Les mœurs de cette époque sont d’ailleurs très bien illustrées par les peintres ukiyo-é du moment, dont Hokusaï qui en était un des maîtres les plus reconnus. 
L’ukiyo-é, ou l’art de l’estampe japonaise, est un mouvement artistique qui nait à cette époque et qui dépeint les plaisirs du quotidien de la bourgeoisie d’Edo, le Tokyo florissant de l’époque. 
La nourriture était également un des thèmes importants illustrés par les ukiyo-é-shi, ou peintre ukiyo-é, dans des scènes sensuelles qui font allusion à la comédie humaine. 

Voici donc l’allure de rigueur pour se délecter de unagi, tempura, soba et sushi, ou tout autre spécialité d’Edo, présentée par les plus grands ukiyo-é-shi dont Utamaro, Kuniyoshi ou Hiroshigé. Vous pourrez aussi réaliser certaines recettes présentées dans l’ouvrage pour apprécier un repas Edo chez vous. 

 

 


 

Recette du Tamago-toji don, ou bol de riz à l’œuf brouillé mi-cuit.


Pour 2 personnes :
2 œufs, 120ml de dashi, 1 grande cuillérée de shoyu, 1 pincée de sel, du riz cuit.

1. Mettez le dashi, shoyu et le sel dans une petite casserole et faites frémir.

 2. Battez les œufs et versez dans la casserole, remuez avec des baguettes jusqu’à ce l’œuf prenne légèrement.

 3. Versez le tout sur un bol de riz. 


La DOMA touch : Ajoutez quelques feuilles de mitsuba ou du gingembre finement ciselé à votre convenance ! 

 

 

Les repas d’Edo représentés par l’ukiyo-é 

Par Ayano Hayashi
(disponible en japonais seulement)